Marvel Arena

Forum RPG sur Marvel se déroulant dans un Univers Alternatif !!
 
AccueilSitePortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interrogatoire au comissariat [suite agression au parc]

Aller en bas 
AuteurMessage
Owen Reece
L'Homme Molécule
avatar

Masculin Nombre de messages : 70

Feuille de route
Experiences:
200/100000  (200/100000)
Puissance:
500/1000  (500/1000)

MessageSujet: Interrogatoire au comissariat [suite agression au parc]   Lun 21 Avr - 0:22

Owen venait d'entrer dans l'un des commissariats de Manhattan. Le policier qui l'accompagnait lui indiqua un bureau et une chaise où s'asseoir. Avant d'y entrer il apperçut les deux Voyoux qui étaient enmenés vers l'une des cellules de garde à vue avant d'être eux aussi interrogés. Au moins on le le prenait pas pour un criminel, il n'avait pas de menottes.
Le policier s'assit derrière le bureau et alluma son ordinateur avant de se tourner vers Owen.


"Bien, le temps que cette vieille bécane démare on en a pour au moins cinq minutes. Je vais me chercher un café, vous en voulez un aussi, et peut être qu'il restera un ou deux beignets de ce matin ?"

Owen était affamé, et le policier s'en était sans doute rendu compte. Il avait de la chance d'être tombé sur un flic qui n'avait pas de préjugées contre les SDF. Owen espérait juste que cela durerait même une fois qu'il aurait pris connaissance de ses antécédants.

"Merci monsieur l'agent, ce sera avec plaisir, je n'ai presque rien mangé de la journée, et je suis frigorifié."

Le policier quitta le bureau, et Owen pû voir qu'il donnait des consignes à un stagiaire stationné dans le couloir. Il lui offrait peut être un café pour le mettre en confiance, mais il ne voulait surtout pas qu'Owen se fasse la belle quant il aurait le dos tourné. De toute façon, le vieil homme avait pris sa décision et il était trop tard pour en changer. Lorsque le policier revint, cinq minutes plus tard, Owen était toujours assis au même endroit.
Le policier déposa un gobelet de café noir devant lui et en tendit un autre pour Owen accompagné d'un donut avec un glaçage de couleur rose.


"Vous avez de la chance c'est le dernier. Bon l'ordinateur a fini de démarer on va pouvoir commencer. Vos noms et prénoms je vous prie."
"Reece, Owen Reece, avec deux E. Normalement vous devrier trouvrer un casier judiciaire à mon nom, je suis sorti de prison il y a peu."


Owen avait sorti ça d'une traite comme pour soulager sa conscience. Le fait était que s'il voulait que le policier ait confiance en lui, il était obligé de jouer franc jeu. De toute façon dès qu'il aurait entré son nom dans la machine il aurait sû. Mieux valait que ce soit Owen qui le lui dise franchement.
Le policier eut l'air un peu surprit, mais il ne dit rien et se contenta d'entrer le nom dans l'ordinateur. Quelques instants plus tard le dossier d'Owen était sous les yeux du policier. Owen put voir la réaction du flic tandis qu'il lisait le casier d'Owen Reece, alias l'Homme Molécule.


Résumé du casier judiciaire:
*Owen Reece, alias l'Homme Molécule. Ancien super criminel possédant le pouvoir de modifier la structure de la matière. Extrèmement puissant et dangereux. Divers chefs d'accusations, arrété et placé en détention il y a trente ans. Relaché il y a un mois pour bonne conduite. Le sujet semble avoir perdu l'usage de ses pouvoirs.*

Le policier regarda Owen avec de grand yeux, comme s'il venait de se rendre compte que le joli chat qu'il venait d'adopter était en fait un énorme tigre. Owen n'avait pas besoin de pouvoirs télépatiques pour savoir ce qui venait de mettre mal à l'aise le policier.

"Ne vous inquiétez pas monsieur l'agent. Toute cette histoire fait partie du passé. Je ne suis plus le criminel qui a été enfermé il y a trente ans. Si j'étais encore dangereux, croyez vous que j'aurais été obligé de fuir devant ces deux petites frappes pendant qu'ils tabassaient mon ami ?"

Le discourt d'Owen sembla rassurer un petit peu le policier, mais son regard avait changé. Il semblait avoir du mal à se remettre du choc et Owen dut prendre l'initiative.

"Vous voulez toujours ma déposition, monsieur l'agent ?"
"Heu...oui, oui, bien sûr. Allez y racontez moi ce qui s'ests passé s'il vous plait."

"Bien. Je marchais dans central parc pour trouver un endroit où passer la nuit quant j'ai entendu des bruits et des cris. Normalement j'aurais immédiatement fait demi tour, mais j'avais reconnu la voix de Bob, alors je suis allé voir. Les deux types que vous avez arrétés étaient en train de le passer à tabac. Bob était étendu au sol, et ces deux gars le rouaient de coups de pieds. Je les ai menacés d'appeler la police et ils ont rit parce que la plus proche cabine est à plus de deux cent mètres de là bas. Alors l'un d'eux à sortit un cran d'arret, et ils ont avancé vers moi. J'ai immédiatement pris mes jambes à mon coup et j'ai essayé de m'enfuir. Il m'auraient surement ratrappés si quelqu'un ne les avait pas maitrisés. Par contre comme je courais, je n'ai rien vu du tout. J'ai juste entendu un gars les appeler en leur disant de me laisser tranquile, puis un bruit de lutte très bref. Je me suis caché dans un fourré, et quant j'ai vu les gyrophares, je suis revenu sur les lieux pour prendre des nouvelles ce Bob. Voila c'est tout monsieur l'agent."

Le policier avait tapé tout ce que venait de dire Owen et déja l'imprimante sortait plusieurs exemplaires de sa déposition. Le policier tendit les feuilles à Owen avec un stylo en lui indiquant où signer.

"Relisez votre déposition pour vérifier qu'il n'y a aucune erreur, puis signez les trois feuilles en bas."

Owen relut les feuilles et signa avant de tout rendre au policier.

"Je ne vous cacherai pas que votre casier risque de ne pas rendre très crédible votre déposition. Mais comme je doute que celui de vos agresseurs soit vierge cela ne devrait pas poser trop de problèmes."

Owen avait fini le café et le beignet et allait se lever quant le policier le retint.

"Par contre, je vais vous demander d'attendre dans le hall que mes collègues aient intérogés les deux voyoux qui vous ont attaqués. Au moins vous serez au chaud en attendant."

Owen sortit du bureau sous la surveillance du jeune stagiaire toujours en faction. le vieil homme choisit une banquette rembourée et y roula son vieux manteau en guise d'oreiller. Il était au chaud, à l'abrit, et la banquette était bien plus confortable que n'importe quel banc de central parc. Malgré le stress et le bruit ambiant, Owen s'endormit presque immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Interrogatoire au comissariat [suite agression au parc]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suite du Parc Borély
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Arena :: New York :: Manhattan :: Central Park-
Sauter vers: